mercredi 26 novembre 2014

Shrimps






De la fourrure (fausse) et des pyjamas. Ainsi va la vie envisagée par Hannah Weiland, la créatrice de Shrimps. Une anglaise (évidemment) passée par des études d'Histoire de l'Art et intriguée par les motifs et les textures. Là où les fausses fourrures sont au bout du compte la plupart du temps de vrais signes extérieurs de richesses,empesées et super classiques, celles de Shrimps, leurs teintes pastels  et leurs rayures inspirées de celles des marins bretons désacralisent avec humour le manteau de granny.
Bien sûr l'honneur revient à Miuccia Prada et ses pièces hallucinogènes frappées d'arcs en ciel et de portraits de femmes, mais la version plus abordable d'Hannah vaut plus qu'un coup d'oeil. Ne serait-ce que pour envisager l'histoire de la fourrure à rebrousse-poil.





                              



jeudi 13 novembre 2014

I Love Mr Mittens




Un bon gros pull. Bien chaud, bien beau, bien confortable. Mais élégant. Tricoté avec dextérité. Pour celles qui ont vu fleurir les aiguilles à tricoter sur instagram I Love Mr Mittens n'est plus un secret. Pour les autres, c'est l'histoire de Stéphanie Caulier, qui a redécouvert sa passion de la laine en se rendant dans un café-tricot new-yorkais. Quelques points mousses pour sa famille et ses amis plus tard, elle fonde en Australie son site. Peu de modèles mais des modèles simples  tricotés à la main donc nécessitant un peu de patience et bientôt une section commande spéciale. En attendant le cardigan géant et les pompons léopards feront largement l'affaire.


lundi 10 novembre 2014

SOMEWARE (over the rainbow)






Il y a quelque chose de fascinant avec Los Angeles. L'attraction hallucinante exercée par cette ville sur des tourismes absolument différents. Tous amateurs de cool. Los Angeles c'est le va tout du mauvais goût (où d'autre est-ce envisageable de se promener fièrement en short en jogging et bottes en fourrure informes?) et simultanément le meilleur de l'architecture. Il y a de vrais los-angeliens. Qui évoquent une légèreté introuvable ailleurs. Une façon particulière de mélanger l'artisanal, l'old school et le modernisme. Le concept store Someware parle même de "culture perçue au travers d'objets". Des hamacs rayés fabriqués au Pérou, de la céramique utilitaire colombienne et des coussins qu'on croirait sortis d'une boutique de design danoise. Le tout exposé avec la nonchalance d'une tête chercheuse qui serait tombée sur ces artisans au hasard d'un retour de plage. La La Land online...


mardi 4 novembre 2014

L'Uniform




Bande de maniaques. C'est la première chose qui vient à l'esprit lorsqu'on visite le site de L'UNIFORM. Et puis très vite, bande de génies. Les génies habitent à Carcassonne et sont une fille:Jeanne Signoles. Comme beaucoup, elle s'est intéressée aux sacs utilitaires. Mais comme peu elle en a tiré des modèles purs et originaux. On appelle ça digérer son inspiration, s'approprier une influence. Des coutures plutôt que de la colle, des intérieurs au cordeau, des combinaisons de couleurs imparables (kaki, noir, bleu marine), des finitions parfaites, des toiles tissées en coton et lin ou de l'armée, une personnalisation possible...Pour remplir ce cahier des charges  2 ans sont nécessaires à chaque artisan pour apprendre les systèmes de fermeture, la maroquinerie, l'assemblage et le montage. Quand la maniaquerie a du bon...

www.luniform.com/fr et à partir du 24 Novembre chez Colette.

mardi 28 octobre 2014

Le Comptoir Américain



Imaginez...Un general store perdu dans le Vermont, ou sur une route de l'Etat de New York. Une façade en bois peinte en blanc, des marches un peu décaties. À l'intérieur, des couvertures aux couleurs des principaux parc nationaux américains, des jarres teintées pour boire une limonade rose, des bouteilles de lait en verre, des trousses en coton huilé rayé et des sacs en coton sérigraphiés...
Passionné d'une autre forme de culture américaine, celle des artisans, c'est cette alchimie particulière du général store américain qu'Harold de Nanteuil a recomposé avec le Comptoir Américain. Un échantillonnage quasi exhaustif de savoir-faires allant de la déco à la papeterie en passant par le jardinage...Born in the USA...

www.lecomptoiramericain.com/

vendredi 10 octobre 2014

Rapper's Delight: The Hip Hop Cookbook






Conçu à trois cerveaux, voici "Rapper's Delight : The Hip Hop Cookbook ", le livre de cuisine le plus original de ces derniers mois qui réussit à éviter phobie du gluten, folie du dressage et hystérie du regardez c'est moi qui l'ai fait. 
D'abord parce qu'il prouve que hip hop et cuisine peuvent faire bon ménage. . Ensuite et surtout pour les perles que sont le nom des recettes (par ailleurs originales et variées): Mousse Def, Queen Labeefah, A Pie Called Quest...
Toutes des  trouvailles frisant le génie sont illustrées par un illustrateur différent (mention spéciale à l'imprimé bandana réalisé avec des piments et des poivrons) et une mixtape est téléchargeable à la fin du livre. Ah oui et cette merveille coûte à peine plus de 10€...

"Rapper's Delight: The Hip Hop Cookbook" est aussi disponible chez Colette.




dimanche 5 octobre 2014

Tendre comme du Bois


la boîte à thé Soji

les cuillers Aka-Ito

Le mug Kami



Je crois avoir déjà posté ici sur la merveille qu'est Shopu. Un site qui regroupe des objets artisanaux japonais pour la plupart fabriqués à la commande. Alors, lorsqu'avec Les Particules Complémentaires nous avons choisi le bois comme thème pour notre troisième post en commun, Shopu m'a paru l'endroit idéal.
Il y a ce mug Kami, aussi épuré qu'un meuble danois, léger comme une plume et qu'on attend un mois après l'avoir commandé.Cette boite à thé Soji fabriquée sur une roue électrique qui va avec une assiette et un bol ou ces cuillers Aka-ito dont le manche est entouré de fil noir...
Bien-sûr, tous ces objets sont chers mais il y a quelque chose de poétique dans l'idée d'imaginer un artisan consacrer des heures à leur fabrication. On ne prend plus le temps de rien, je me souviens m'être dit ça lorsque mon amie Lili m'avait ouvert les portes du Pavillon Miwa à l'occasion d'une cérémonie de thé. Chaque geste y était décomposé, la patience de l'élaboration faisait évidemment partie du rituel.
Là-bas aussi le bois est omniprésent, un bois venant du même arbre et sans aucune jointure exactement comme  sur ces objets. L'épure à l'état pur...

Retrouvez "Le Bois" par les autres LPC ici:
http://blogs.lexpress.fr/styles/cafe-mode/2014/10/06/drucker-lame-des-terrasses-parisiennes/?fb_action_ids=10152759528700432&fb_action_types=og.likes
http://www.pleasemagazine.com/the-wood-sole.html
http://www.veepost.com/like/bois/
http://shooooes.blog.lemonde.fr/?p=4043
http://www.superbytimai.com/2014/10/03/childwood-lpc/
http://www.ma-recreation.com/beauty/parfum/article/le-bois-par-les-lpc
http://makemylemonade.com/diy-lemon-stand/